Les marchés historiques de Palerme

Les plus important marchés historiques de Palerme sont La Vucciria, Il Capo, Ballarò...

La Vucciria

Tous les guides de Palerme racontent que la Vucciria est le plus important vieux marché de la ville, attirant de nombreux curieux qui en repartent fascinés mais quelque peu déçus par leur première impression. Ne vous attendez pas à voir de nombreux étalages, le marché est très restreint en taille et en nombre de stands. A la Vucciria de Palerme a été dit “i balati ra Vucciria 'un s'asciucanu mai”, autrement dit, « ses trottoirs se ne tarissent jamais », comme l’eau utilisée pour garder au frais les poissons.

Au sein de ce grand marché, nous pouvons y trouver désormais des fruits et des légumes, du poisson frais quand le temps le permet, des pubs avec terrasses pour déjeuner (« Zia Pina » et «Enzo » sont de bonne référence) ainsi que la Taverne Azzurra, fréquentée par de nombreux locaux mais aussi un point de référence pour beaucoup de jeunes, provenant de différents quartiers, qui, après le coucher de soleil, s’y retrouvent pour boire un verre de « sang de sicilien » ou le classique « zibibbo ».

Durant le week-end, si vous voulez dîner en plein air sur la Piazza Caracciolo, sur des tables en plastique avec des assortiments de douceurs et spécialités locales comme les « panelle » (beignets frits), les « crocchè » (croquettes) ou les « raschiature » (restes de friture), du pain avec « la milza di Rocky » ou les « stigghiole di Tanino », du poulpe bouilli, ou encore, de l’espadon rôti.

Si vous êtes chanceux, vous pourrez assister aux chansons de Sandokan qui, équipé d’un faux microphone et d’un cimeterre immanquable, joue avec les habitants de la région.

Le long de la rue, longeant la place Caracciolo et la place Garraffello, vous pourrez admirer la statue du « Génie de Palerme », et l’église de Sainte Eulalia qui abrite l’Institut Cervantes de la culture espagnole. Le marché de la Vucciria a inspiré le célèbre tableau « La Vucciria de Palerme » réalisé par Guttuso et, conservé dans le Palazzo Steri.

Autour de la place Garaffello, les façades des bâtiments bombardés au cours de la Seconde Guerre Mondiale, abandonnés et inhabités, sont devenus des sources d’inspiration, à ciel ouvert, pour les installations et les dessins de l’artiste autrichien Uwe, et qui sont désormais la toile de fond pittoresque de la place. Le week-end, la place Garraffello se transforme en discothèque à ciel ouvert avec de jeunes DJ émergents qui redonnent une seconde vie au lieu.

Ballarò

Le marché de Ballarò de Palerme est le plus ancien et le plus grand des marchés de la ville. On y trouve des fruits et légumes frais, différentes sortes de fromages, de viandes et d’espèces de poissons. Une promenade parmi les étals de ce marché peut être l’occasion d’explorer le passé de l’île. La rue est littéralement envahie de cagettes en bois contenant les marchandises et, résonne des cris, chants et exclamations scandant la bonne qualité et le bas prix des produits exposés.

En collaboration avec le quartier de Santa Chiara, le Ballarò représente l’exemple citadin de l’intégration de la réalité locale et de la réalité bien au-dessus de toute l’Afrique. La nuit, et pas seulement le week-end, la place Ballarò est remplie de jeunes qui, sur des tables en bois, rient et boivent de la bière Forst. Depuis 1948, la Forst est l’un des symboles de Palerme, bien qu’elle soit produite dans les environs de Bolzano et, a sur son étiquette un sapin, élément peu méditerranéen en réalité.

L’expérience authentique que nous recommandons est le déjeuner au Bersagliere, une auberge locale, fréquentée par beaucoup de locaux, offrant d’excellents plats de la cuisine traditionnelle de Palerme à des prix bon marché. Tout y est vraiment très bon :

Des pâtes aux anchois

Des pâtes avec de la viande hachée

Des pâtes aux courgettes

De la parmigiana (gratin d’aubergines)

Du ragoût

Du bollito (morceau de bœuf accompagné de légumes frais)

Le dimanche matin, aux premières heures de l’aube, le quartier se transforme en un énorme marché en plein air où se vendent des objets d’occasion de toutes sortes, des téléviseurs, des pots, de vieux lecteurs de disques, des meubles, des tableaux et peintures, des chaussures, des vêtements, des antiquités, des films, du mobilier comme des canapés, chaises, assiettes, tasses, de vieux téléphones d’époque. Si vous arrivez aux premières heures de la journée, il est possible de faire de vraies affaires dans l’achat de très beaux objets antiques. Toutefois, sachez que la règle principale est toujours la même : marchander les prix !

Il Capo

Le marché du « Cap de Palerme » se caractérise par ses couleurs et les cris des vendeurs et marchands. C’est le marché du poisson par excellence, bien qu’il y ait beaucoup plus de choses à voir et acheter comme de nombreuses épices parfumées et des églises à visiter. Par exemple, l'Eglise de l'Immaculée Conception caractérisée par de splendides fresques, peintures et marbres polychromes.

Beaucoup de stands pour la vente de poissons, aucun contenant de poissons nobles, d’autres vendant uniquement du poisson pauvre.

Conseil : Avant toute chose, il est indispensable de garder un œil attentif pour reconnaître la fraîcheur d’un poisson (l’œil du poisson est un bon indicateur de sa fraîcheur et la couleur des branchies qui doivent être d’un rouge vif).

 

En entrant par la porte Carini, après quelques centaines de mètres, sur la gauche, une vitrine donnant sur la rue expose des « panelle » (beignets frits), des « crocchè » (croquettes) et des aubergines frites. Vous avez la possibilité de rentrer y prendre votre déjeuner avec d’autres plats rapides et peu chers, changeant chaque jour en fonction de la disponibilité des produits de saison. Egalement, l’excellent pain noir, en provenance de la commune de Piana degli Albanesi, est vendu dans un magasin ambulant dans la rue principale. La rue joignant le marché du Capo avec celui de la Vucciria est très belle et, indique les secrets de la ville cachée par les virages, les églises et bâtiments anciens. La rue Sant’Agostino qui traverse la rue Maqueda a pris le nom de rue Bandiera, car elle accueille l'un des marchés permanents de la ville où l’on trouve des vêtements à des prix raisonnables.

 

Visitez les marchés historiques Palermo


Après avoir examiné les caractéristiques de ces marchés traditionnels, vous vous demandez peut-être si vous pouvez les visiter en essayant de les découvrir au coin d’une rue, dirigé par une personne locale et expert des traditions et de l'histoire de la Vucciria, de Ballarò et du Capo.

Conseils

Nous vous recommandons:

StrEat Tour : visite des marchés historiques et dégustation afin de savourer la nourriture de rue typique de Palerme avec cette promenade fantastique.

Tour de Palerme en bicyclette : circuit en vélo traversant les marchés historiques. Une expérience incroyable sur deux roues !